Sélectionner une page

Voyage d’une semaine au Belize, notre expérience en van!

par | Mar 25, 2019 | 2 commentaires

Pour cet article, j’ai décidé de faire un peu différent et de vous donner un aperçu général de mon ressenti au Belize plutôt que de l’écrire sous forme de ‘’guide touristique’’. Durant notre grand voyage en Westfalia sur la panaméricaine de l’Alaska à l’Argentine, nous avons décidé de passer par le Belize et d’explorer un peu ce pays, bien que plusieurs autres voyageurs en van nous le déconseillait (culture très différente, pays dispendieux, peu de choses à faire…). Malgré ces remarques, nous avons tout de même décidé d’y aller afin de nous faire notre propre opinion du pays!

Voyage d'une semaine au Belize, notre expérience en van!

Après environ trois mois au Mexique, le sentiment de franchir une nouvelle frontière était étrange et même un peu stressant. De plus, pour rendre les choses plus compliquées, nous avions maintenant un petit chiot à bord. Nous avions entendu parler que traverser au Belize avec un chien, c’est compliqué. Alors, on était prêt; vaccins, certificat de santé, pas de sac de nourriture ouvert à bord, etc. Au final, Osso (notre chiot de 4 mois) a franchi son premier pays de manière totalement inaperçue, puisque personne n’a regardé à l’intérieur d’Octave ou nous a questionnés à savoir si nous avions un chien. Osso: 1 Belize: 0! Good dog!

Voyager au Belize après avoir fait le Mexique, ce n’est pas tout à fait facile. Nous étions tellement acclimatés au Mexique (nous savions où dormir, où trouver la nourriture, nous adorions sa culture, nous commencions à être relativement à l’aise en espagnol…) que c’était difficile d’avoir une opinion neutre de ce nouveau pays sans tout comparer au Mexique, pays que nous avons particulièrement aimé .  Nous avions de la difficulté à donner une chance au Belize, d’autant plus que nous savions que nous n’y resterions pas très longtemps, vu la grosseur du pays. Personnellement, je crois que ça prend un minimum de 2 semaines pour bien s’acclimater à un nouveau pays.

Ce ne fut donc pas un coup de foudre immédiat pour le Belize, malheureusement. Il faut comprendre que ce pays est très différent des autres pays d’Amérique Centrale; la langue principale est l’anglais, la culture est très ‘’rasta’’ et le cout de la vie est beaucoup plus élevé. J’avais quasiment les larmes aux yeux lors de ma première épicerie au Belize, car il y a très peu de variété (surtout côté fruits & légumes) et tout était très dispendieux… je m’ennuyais terriblement du Mexique! Après quelques jours, j’ai commencé à m’habituer tranquillement au pays et à sa culture. Je me suis vite rendue compte que les gens sont très gentils, malgré leur approche beaucoup plus directe.

Le plus grand intérêt du pays est fort probablement les différentes iles (Caye Caulker, Ambergris Caye), mais y aller avec une van et un chien aurait été beaucoup trop compliqué et dispendieux. Il aurait fallu trouver un stationnement sécuritaire pour la van, prendre un traversier, trouver un logement qui accepte les chiens, manger au restaurant trois fois par jour… bref beaucoup trop de dépenses pour notre budget. La plongée sous-marine y est aussi fort populaire, mais encore une fois, difficile à orchestrer avec un chien, sans oublier les couts qui s’y rattachent.

Au lieu de tout ça, nous avons plutôt passé la majorité de notre temps isolé dans la jungle et ça ne m’a pas déplu. J’ai réalisé que ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas dormi seuls en pleine nature, et ça me manquait. Nous avons passé trois jours sur le bord d’une rivière où les locaux venaient chasser les iguanes. Ça m’a rappelé que nous commencions à être loin de chez nous!

Voyage d'une semaine au Belize, notre expérience en van!

Une des deux activités officielles que nous avons faite a été la visite du’’Belize Zoo’’. On est loin d’être des fervents de zoos, principalement à cause de la condition de vie des animaux. Par contre, celui du Belize est bien différent. Aucun animal n’a été capturé en nature. Ils ont soit été sauvés d’un feu de forêt, de mains de braconniers ou bien retirés du marché noir d’animaux exotiques utilisés comme animal de compagnie. Avec le temps, certains sont nés directement au zoo et ne sont pas en mesure de retourner en nature. Nous avons fait connaissance avec des tapirs, l’animal emblématique du Belize, des singes, des jaguars, des toucans et plus! Tous les animaux sont d’origine du pays (ou ceux qui sont voisins), il n’y a donc pas d’éléphants, de girafes ou de lions, et c’est pour le mieux! 

Nous avons fini notre court séjour au Belize par la visite de Caracol, un site maya caché vraiment, vraiment loin dans la jungle! Pour être plus précis, on parle de deux heures de route de terre en mauvaises conditions (40km). À cet endroit, certains chercheurs se sont intéressés sur les techniques d’agriculture en terrasse anciennement utilisées. Selon eux, Caracol aurait hébergé jusqu’à 100 000 habitants. Il s’agirait du site maya ayant eu la plus grande population de toute l’histoire maya.

 

Après une semaine dans la jungle et la chaleur, ce fut déjà le temps pour nous de franchir une nouvelle frontière vers le Guatemala. Ça me fait étrange d’avoir passé si peu de temps dans un pays. Ce ne fut pas notre destination coup de coeur du voyage, mais je suis contente d’avoir eu un aperçu du pays. Si avions à y retourner, ce serait certainement en sac à dos plutôt qu’en van, afin d’aller explorer les différentes iles et de faire de la plongée sous-marine!

Articles que vous pourriez aimer:

Détail important: notre assurance voyage!

On vous explique pourquoi voyager sans assurance ce n’est pas très brillant et l’on vous donne des détails sur celle que l’on a choisie pour notre grande aventure!

destination aventure est un blog de voyage fait au Québec
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec