Sélectionner une page

Un superbe road trip marocain des Gorges de Todra à Aït Ben Haddou

par | Nov 16, 2016 | 4 commentaires

La route de Tinghir à Ait Ben Haddou est une destination bien populaire lors d’un voyage au Maroc. Après avoir passé près d’une semaine dans le chaos des villes impériales, nous étions bien heureux de découvrir une nouvelle région plus calme et près de la nature. Nous en avons profité pour faire de l’escalade sur des parois rocheuses hautes de 300 mètres, marcher à travers des montagnes aux couleurs saisissantes, rouler sur des routes panoramiques et découvrir une ville fortifiée vieille du XIe siècle! Des expériences bien différentes de tout ce qu’on a fait dans le pays jusqu’à maintenant!

Après notre excursion dans le désert de Merzouga, c’est en autobus que nous nous sommes rendus à Tinghir. De là, nous avons été hébergés dans une auberge de jeunesse fort chaleureuse, le Hike & Chill hostel pour 8$ la nuit en dortoir. Nous nous sommes rapidement liés d’amitié avec les propriétaires Jamal et Youssef. Ils nous ont ouvert la porte à leur culture marocaine en nous en apprenant beaucoup sur leur histoire et leur mode de vie.

photodr-4419

Le lendemain, c’est en compagnie de Youssef que nous sommes embarqués sept passagers dans un taxi à cinq (c’est la norme ici, plus il y a de gens, moins la course est chère), en direction des Gorges de Todra. Dès notre arrivée, nous avons été impressionnés par les énormes falaises de plus de 300 mètres de hauteur.

photodr-4090photodr-4242 photodr-4249

Véritable paradis de l’escalade avec plus de 150 routes ouvertes, nous en avons profité pour grimper en compagnie d’un guide professionnel qui a fourni tout l’équipement nécessaire. Pour près de trois heures de grimpe, nous avons déboursé 35$ chacun, ce qui en a amplement valu la peine. C’était un beau défi de tenter de monter des voies de plus en plus difficile!

photodr-4120 photodr-4213 photodr-4143

Après l’escalade, c’est toujours accompagné de Youssef que nous sommes partis explorer la palmeraie de Tinghir. Une palmeraie est une zone fertile généralement située dans le creux d’une vallée où l’on y cultive majoritairement des palmiers. Les habitants en profitent également pour faire pousser beaucoup de fruits, légumes et fines herbes différentes. Plusieurs villages marocains ont leurs propres palmeraies, celle de Tinhgir s’étend sur 20 kilomètres du pied des gorges jusqu’au centre de la ville. On a trouvé ça bien intéressant de marcher dans celle-ci, accompagné de Youssef. Il nous a expliqué comment les systèmes d’agriculture, basés sur des principes vieux de centaines d’années, fonctionnent.

photodr-4433photodr-4269 photodr-4283

Le jour suivant, pour la première fois en voyage, nous avons délaissé les transports en commun en faveur de la location d’une voiture. Habituellement lorsqu’on voyage, on se déplace toujours au plus petit cout possible, c’était donc un grand sentiment de liberté de pouvoir aller où l’on voulait quand on le voulait! On a vraiment apprécié conduire sur la route panoramique en direction des gorges du Dades!

photodr-4299 photodr-4306

La région du Dades est un mélange de montagnes aux couleurs saisissantes, de petits villages Berbères et d’une longue route en serpentin pratiquement sans fin. On était vraiment content de pouvoir prendre le temps de s’arrêter pour contempler la vue le long du chemin. Si vous en avez l’occasion, nous vous conseillons de louer une voiture pour bien profiter de tout ce que les Gorges du Dades ont à vous offrir. Nous avons roulé avec nul autre objectif que d’observer le magnifique paysage.

photodr-4354 photodr-4325 photodr-4323

On a profité de la fin de la journée pour contempler le soleil se coucher sur des falaises aux formes particulières, communément appelées les doigts de singe!

photodr-4358 photodr-4359

Après une bonne nuit de sommeil, on est parti faire une randonnée pour aller voir un canyon situé quelque part dans les gorges. Nous en avions vaguement entendu parler et nous nous sommes renseignés auprès de gens locaux pour nous guider. Pour être honnête, après une heure de marche au milieu des doigts de singe, on a jamais trouvé le canyon! Malgré tout, la vue était splendide et la randonnée en aura valu la peine (même si elle était un peu périlleuse)! Si vous désirez vous y rendre, nous vous conseillons de prendre un guide.

photodr-4374 photodr-4375

Au retour de la randonnée, selon notre itinéraire, on devait se rendre à Aït Ben Haddou en passant par la vallée des roses, la route des 1000 Casbah et la palmeraie de Skoura. Malgré le fait que le paysage qui défilait sous nos yeux était superbe, on n’a pas eu autant d’intérêt dans cette région qu’on pensait en avoir à l’origine. Pour la vallée des roses, on s’est bien vite rendu compte que nous étions pas dans la bonne saison (la cueillette s’effectue en mai et juin)! Concernant la palmeraie de Skoura, malgré que sa taille demeure impressionnante (25 km²), nous avions déjà passé deux heures dans la palmeraie de Tinghir avec Youssef, qui nous a bien expliqué son fonctionnement. On a donc moins ressenti le besoin de visiter celle-ci. Après réflexion, si c’était à refaire, on laisserait tomber la location de la voiture pour cette journée, car le faire en transport en commun nous aurait couté nettement moins cher. Au final, on a tout de même bien apprécié la route!

photodr-4386 photodr-4383 photodr-4404

Notre dernier arrêt fut Aït Ben Haddou. Pour s’y rendre, on doit passer par la grande ville d’Ouarzazate, entre autres connue pour ses deux studios de cinéma où plusieurs films populaires ont été tournés tel que Gladiateur et La Momie. Comme nous ne sommes pas de grands cinéphiles, nous avons omis de les visiter et avons continué notre route jusqu’à Aït Ben Haddou.

photodr-4878

L’attrait principal d’Aït Ben Haddou est son ksar, une ville fortifiée vieille du XI siècle. Autrefois habité par de nombreuses tribus différentes, il ne reste que quatre familles qui y résident encore aujourd’hui. Le ksar fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO et de nombreux films ont également été tournés dans ce lieu. Sur place, il est possible de visiter certaines de ses habitations qui sont restées authentiques malgré les années. C’était vraiment intéressant de voir comment les gens y vivaient auparavant. Tous les murs sont faits en pisé, un mélange de terre et de paille compactées pouvant atteindre 60cm d’épaisseur. Cela permet de garder l’air frais en l’intérieur en été et la chaleur en hiver. Cette technique est d’ailleurs encore utilisée à ce jour au Maroc. Même si l’endroit est très touristique, un arrêt à Aït Ben Haddou est un incontournable lors d’un voyage dans ce pays. C’était super agréable de se promener dans se ksar et de se laisser imprégner par l’endroit qui nous faisait sentir complètement dans une autre époque.

photodr-4861 photodr-4868photodr-4866

Au final, on a vraiment aimé notre séjour dans la région. Notre coup de coeur restera la section des gorges de Todra et du Dades qui a su nous éblouir. On aurait vraiment aimé y passer plus de temps pour y faire des randonnées et la découvrir plus en profondeur. Que vous l’explorez en voiture de location ou en transport en commun, ce coin du Maroc saura certainement vous charmer!

photodr-4344

Articles que vous pourriez aimez:

Détail important: notre assurance voyage!

On vous explique pourquoi voyager sans assurance ce n’est pas très brillant et l’on vous donne des détails sur celle que l’on a choisie pour notre grande aventure!

[et_bloom_inline optin_id="optin_4"]
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec