Sélectionner une page

Récit d’une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

par | Jan 30, 2015 | 16 commentaires

Lorsque j’ai publié mon dernier article il y a une semaine, j’en étais très fier, spécialement en ce qui concerne ma photographie. Les endroits que je visite sont de plus en plus magnifique et je trouve que je me dépasse de plus en plus côté photos. Durant les derniers jours, j’ai fait, ce que je crois être mes plus belles photos de voyage à vie. J’ai aussi accompli de grandes choses, laissez-moi vous raconter tout ça.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Aux dernières nouvelles, je quittais Mont Cook et me dirigeais vers Lac Tekapo pour la deuxième fois. Deux Israéliens m’ont embarqué sur l’autostop et nous avons eu beaucoup de discussions intéressantes ensemble. Parmi elles, j’ai appris que tout les Israéliens sont dans l’obligation de faire le service militaire. Deux ans pour les filles et trois ans pour les gars. C’est obligatoire, sinon c’est la prison. J’ai aussi rencontré un autre Israélien qui s’est sauvé de son pays à l’âge de 18 ans pour éviter de faire l’armée. Il ne retournera plus jamais en Israel, sinon c’est la prison à vie pour lui. Ça remet en perspective notre propre vie, ça fait réfléchir. Pour revenir à mon aventure, nous sommes sur la route qui relie Mt Cook à Lac Tekapo et nous arrêtons au Lac Pukaki pour une baignade. Comme il est remplit d’eau s’écoulant des glaciers, l’eau est ridiculement froide. Nous nous sommes lancé le défi d’y plonger et je me rappel encore du choc éprouvé en entrant dans l’eau.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

J’arrête ma route dans un petit camping au nord de Tekapo, en bordure du lac McGregor et décide d’y passer deux nuits pour relaxer un peu. C’est drôle à dire, mais j’ai l’impression de toujours courir d’un endroit à l’autre. Faire de l’autostop jusqu’à ma destination, faire une randonnée de quelques heures, monter la tente, souper, dormir, démonter la tente et recommencer vers le processus vers la prochaine destination. Ça vient assez épuisant à la longue.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Mon prochain arrêt c’est Dunedin sur la côte est. J’y ai fait la rencontre d’un photographe qui y habite et il m’a gentiment hébergé chez lui pendant deux jours. Nous sommes allé à Tunnel Beach ensemble, cet endroit est absolument magnifique. C’est le genre d’endroit paradisiaque pour un photographe, j’y aurais passé la journée entière. J’adore les photos que j’y ai faites, elles sont eux aussi dans mes préférées jusqu’à présent.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Daniel, je te remercie une fois de plus pour ton hospitalité, ce fut super apprécié!

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Je quitte Dunedin et me rends tout au sud de l’ile Sud, dans un parc national nommé ‘’The Catlins’’. Côté autostop, c’est un plus gros défi dans ce coin-ci. Ce n’est pas un endroit très populaire auprès des touristes et certaines routes ne sont même pas asphaltées. Comme j’aime les défis, je décide d’y aller quand même. Ma première nuit fut dans un petit camping perdu au milieu de nulle part, en route vers ma destination finale. Les propriétaires étaient très gentils, ils m’ont même déposé quelques kilomètres plus loin le lendemain matin m’aider à arriver plus rapidement à mon but.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

L’objectif: Nugget Point. Je vais laisser les images parler d’elles-mêmes. La météo était météo parfaite et le paysage à couper le souffle. J’y ai vu des dauphins et des otaries jouer dans l’eau plus bas. Le détour en aura certainement valu la peine. Si vous êtes dans le coin et vous débattez afin de décider si ça vaut la peine de faire toute cette route pour s’y rendre, je vous confirme que oui!

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Toujours en autostop, je me dirige à Curio Bay. Des touristes allemands m’embarquent et nos effectuons un arrêt à Purakaunui falls, l’une des chutes les plus photographiées de la Nouvelle-Zélande. Une petite marche dans le bois nous permet de les admirer d’assez prêt.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

J’aime bien me faire embarquer par des touristes car tout comme moi, ils aiment arrêter aux beaux points de vue pour faire des photos. Chaque voyageur a son histoire à raconter et j’en apprends beaucoup tous les jours grâce à toutes ces rencontres. Un arrêt rapide nous a permis d’obtenir cette très jolie vue sur Curio Bay.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

J’ai choisi de venir ici pour plusieurs raisons. L’une d’elle: on peut facilement voir et nager avec des dauphins, gratuitement et dans leur habitat naturel. Ils viennent dans la baie pour s’amuser et sont très curieux. Le surf est assez populaire ici pour ceux qui désirent braver l’eau froide.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Ce soir-là, je plante ma tente tout près de la côte, endroit parfait pour observer l’océan et le coucher du soleil. S’endormir au son des vagues est bien agréable aussi. Le vent est très fort par moment, mais c’est un compromis que je suis prêt à faire pour cette vue.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Cette nuit-là, j’ai fait l’une de mes plus belles photos à vie. Je vais revenir sur le sujet un peu plus loin dans l’article. Je passe trois nuits  à Curio Bay, puis retourne à Queenstown chez mon amie Carol-Ann. Ensemble, nous sommes allé visiter Glenorchy. Pour résumer notre escapade, il n’y a rien à faire à Glenorchy, rien du tout, c’est une minuscule ville au bout d’un cul-de-sac. Par contre, la route pour s’y rendre est superbe, c’est probablement la seule raison valable d’aller là-bas. Ça en valait la peine juste pour la route.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Le moment est venu de vous parler de ma photo favorite. Pour faire une histoire courte, c’est pas toujours évident d’être photographe en voyage sac à dos. Je me lève souvent avant la majorité des gens pour voir les levers du soleil et me couche très tard quand le ciel est dégagé afin de faire des photos d’étoiles. Je n’ai pas souvent accès à des prises de courant pour recharger mes piles de caméra, d’ordinateur portable et de téléphone. Je dois donc faire une judicieuse utilisation mon équipement. Cette nuit-là à Curio Bay, il n’y avait pas un nuage (ce qui est assez rare). Comme la baie est au sud complètement de l’ile, en regardant vers le sud, il n’y a rien avant l’Antarctique. J’ai attendu que le soleil soit loin sous l’horizon, puis vers minuit, je suis sorti de ma tente faire quelques photos. Je n’avais jamais vu un ciel si étoilé de ma vie, c’était hallucinant. En plus des étoiles, j’ai eu droit à un phénomène naturel inattendu. Des aurores australes. J’étais là, le seul humain réveillé sur le camping à 3h30 du matin en train de photographier le spectacle qui se déroulait devant moi. C’était magique. J’avais envie de réveiller mes voisins de tente pour qu’ils observent eux aussi cette prestation de dame nature.

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Mon escapade à Curio Bay étant terminée, je me dirige maintenant dans un festival populaire ici en Nouvelle-Zélande, le Luminate Festival. C’est un festival d’une semaine complète et je ferai parti de leur équipe de photographes officiels. Il se déroule près du parc national d’Abel Tasman, en pleine nature, loin de toute civilisation. Ils attendent environ 4000 personnes et tout le monde en camping. Pas de wifi, pas de téléphone, un vrai retour au source. Je ferai un article à mon retour en ville pour vous partager mon expérience. Je reviens à la population le 4 février!

Récit d'une semaine au paradis en Nouvelle-Zélande

Articles que vous pourriez aimez:

destination aventure est un blog de voyage fait au Québec
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec