Sélectionner une page

La Nouvelle-Zélande m’impressionne constamment, c’est si beau!

par Jan 13, 20158 commentaires

Le moment est venu pour la mise à jour hebdomadaire ! Toujours sur l’ile Sud en Nouvelle-Zélande,  je m’amuse au maximum ! Pour la première fois depuis le début de mon voyage, je commence à être vraiment satisfait de mes photos. Pas dans le sens où je ne les aimais pas avant, mais plutôt parce que la météo est maintenant plus favorable et que dire des paysages de plus en plus spectaculaires. Je rencontre des tas de gens formidables, la vie est belle ici, tout est parfait ici. Sans plus tarder, je reprendre où je vous avais laissé la semaine dernière.

Après mon expédition à Castle Hill avec le photographe Néo-Zélandais, je me suis dirigé sur le pouce vers Lake Tekapo. L’une des personnes qui m’embarqua s’appelle Tom. Il s’en allait à Queenstown, une ville plus au sud, 3 heures de route plus loin et pratiquement dans la direction inverse d’où je désirais me rendre. En parlant de Lake Tekapo avec lui, il décide de changer d’itinéraire et de venir avec moi à Tekapo! Originaire d’Angleterre, ça faisait uniquement deux jours qu’il était en Nouvelle-Zélande après avoir passé 10 ans dans l’armée Anglaise. Maintenant libre de faire ce qu’il veut quand il le veut, il voyage maintenant sans plan et ne refuse jamais une nouvelle opportunité. Il redécouvrir la vie et est émerveillé par tout ce qu’il voit, parle avec tout les gens qu’il rencontre et profite de tout au maximum.

Arrivé près de Tekapo, nous passons la nuit dans un petit camping à 5$ par personne. Je discute longuement avec mon nouvel ami (Tom) et j’en apprends beaucoup sur sa précédente vie. Pour résumer son histoire rapidement, Tom vient d’Angleterre et fut dans l’armée pendant 10 ans. Il a eu l’opportunité de quitter son poste et l’a saisi. De retour à la maison, il découvre que sa femme le trompait.  Il se sépare, vend sa maison, donne son auto à son meilleur ami, prit un visa de deux ans, fit sa valise et quitta pour la Nouvelle-Zélande avec le gros sourire. Il vient ici pour passer à autre chose et refaire ça vie pour le mieux. Au total, j’aurai passé 4 jours avec lui. Nous avons eu tellement de discussions enrichissantes, instructives et profondes. Il adore sa nouvelle vie, tout ce qu’il voit, rencontre ou fait. J’ai beaucoup appris durant ces quatre jours avec lui. Faire de l’auto-stop est vraiment le meilleur moyen de transport qui puisse exister et je suis très heureux que nos chemins ce soit croisé. Je vous présente sa fourgonnette, sa nouvelle maison sur roue!

Pour en revenir au voyage, le lendemain matin on ramasse tout et l’on reprend la route! Je sais que tout semble toujours précipité, mais c’est vraiment comme ça que je vis ici. Sans plan ou horaire précis, je me fais guider par les autres touristes et les gens locaux. Il y a tellement de choses à voir partout, je ne prends pas beaucoup de temps pour simplement relaxer et rien faire. Peut-être plus tard, pour le moment j’aime mieux découvrir du pays le plus possible.

Nous commençons la journée en se rendant au-dessus d’une colline près d’un observatoire pour y faire quelques photos. Le lac est d’un bleu/turquoise si vif, c’est de toute beauté. La couleur du Lac Tekapo est causée par les minéraux dans l’eau qui proviennent des glaciers aux alentours.

Si je croyais que le Lac Tekapo était beau, je n’avais rien vu encore. Un peu plus loin sur notre route se trouvait le Lac Pukaki. Je n’ai jamais vu une eau de cette couleur, même pas dans l’Ouest Canadien. Un bleu si crémeux, si opaque, on aurait dit que quelqu’un avait ajouté du colorant alimentaire à du lait.

Nous avons fait une petite marche afin d’obtenir un point de vue plus élevé. Tout en haut, j’eu un moment de ‘’Woaaahh’’. Il n’y avait aucun vent, nous pouvions parfaitement voir la réflexion des nuages sur la surface de l’eau. J’y ai fait dans mes photos favorites jusqu’à présent.

C’est l’heure du diner. Voici à quoi ressemble l’arrière d’une ‘’campervan’’ typique ici. De la nourriture, de l’eau et un bruleur portatif. La nuit, les bancs se rangent à plat afin de faire un lit. La bonne majorité des voyageurs qui passe plusieurs mois en Nouvelle-Zélande en achètent une à leur arrivée et la vendent avant de partir. Ça revient moins cher que de se déplacer en autobus voyageur, plus pratique que de faire du pouce constamment et t’évite de dormir dans des auberges de jeunesses dispendieuses (en moyenne 20-35$ par nuit).

Nous continuons notre chemin, sillonnant entre les montagnes et les rivières turquoise, en direction de Queenstown.

Tout juste arrivé, nous nous installons à nouveau dans un petit camping pas très loin de la ville, puis j’assiste au plus spectaculaire coucher de soleil que j’ai vu de ma vie. Le ciel est devenu complètement, je n’avais jamais vécu ça auparavant. On aurait qu’il était en feu.

Le lendemain, Tom et moi nous installons sur une colline avec quelques bières et profitons de la vue en ce 31 décembre. Nous rencontrons une Allemande qui se joint à nous, Jenny. De la bière, de bons amis et une belle vue, quoi demander de plus?

Tout était parfais pendant quelques heures, jusqu’à ce qu’un orage s’abattent violemment sur nous, nous obligeant à tout ranger et courir (après plusieurs consommations) se mettre à l’abris.

En voyage, on rencontre de nouvelles personnes à tous les jours et malheureusement, on en quitte aussi. Après plusieurs jours à voyager ensemble, je dis au revoir à Tom qui retourne plus au nord pour se trouver de l’emploi. La même journée, je rencontre un Allemand et l’on décide de faire une petite randonnée en montagne de trois heures. On est récompensé avec une superbe vue de Queenstown, du lac et des montagnes à l’arrière.

Le jour suivant, c’est le moment d’un nouveau défi ! Une des Québécoises que j’ai rencontrée il y a quelques semaines à Taupo est en ville et nous quittons faire la plus longue randonnée dans le coin ensemble. Un beau « petit » 6 – 7 heures de marche en montagne, dans le but d’atteindre le sommet le plus haut de la ville à 1748m d’altitude.

Plus nous montons, plus la vue est magnifique. Il fait environ 28 degrés, aucun vent, et un gros soleil. Ce n’est pas les meilleures conditions pour faire de la randonné, mais on ne se plaindra pas d’avoir de la belle météo. Encore une fois, la vue du sommet est géniale. Nous y passons une heure, puis redescendons jusqu’en ville. On se dit au revoir et partons chacun de notre côté (nous n’avions pas les mêmes prochaines destinations).

Une amie avec qui j’ai travaillé dans le passé habite depuis deux ans et demi à Queenstown. Au départ, elle venait en Nouvelle-Zélande comme moi pour voyager pendant trois mois, mais elle est tombée en amour avec le pays et a décidé d’y rester. Sa décision est très compréhensible et assez fréquente pour plusieurs voyageurs aussi. La vie est tellement géniale ici, les gens sont gentils, c’est beau partout, la météo est parfaite, les hivers ne sont pas froids, ce n’est pas étonnant que beaucoup de gens décident d’y rester plus longtemps finalement. Mon ancienne collègue de travail, Carol-Ann, m’héberge le temps que je suis à Queenstown. Elle connait bien les environs et prend plaisir à me les faire découvrir, ce que j’apprécie beaucoup.

Une nuit de plus passe, elle prend congé de son emploi puis nous partons en roadtrip ensemble. La destination? L’un des plus beaux, sinon le plus bel endroit de la Nouvelle-Zélande, Milford Sound. Étant à quelques heures de route de Queenstown, nous campons dans une ville à moitié chemin. Nous avons le droit encore une fois à un beau coucher de soleil et même un lever de lune.

C’est malheureusement la fin de cet article. Je parlerai de Milford Sound en détail dans le prochain, j’en ai beaucoup à dire! Je vous laisse sur un petit aperçu pour vous donner une idée de l’endroit. Ah et avant que j’oublie, si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine, elle est mortelle. 🙂

Articles que vous pourriez aimez:

Mes débuts sur la majestueuse ile Sud

Mes débuts sur la majestueuse ile Sud

Découvrez mes premières moments sur l’incroyable ile sud. Randonnées en montages, camping en bordure d’océan et visite du centre spirituel de l’univers selon le Dalaï Lama!

destination aventure est un blog de voyage fait au Québec
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec