Sélectionner une page

Indonésie, une semaine sur Java

par | Mar 17, 2016 | 4 commentaires

Nouvelle année, nouvelle aventure! Après la Nouvelle-Zélande, l’Australie et Hawaii l’an dernier, cette fois-ci j’ai arrêté mon choix sur l’Indonésie. J’entame ce périple en sac à dos accompagné de ma copine, dans un pays où il y a énormément à découvrir. Ensemble, nous vous raconterons nos histoires, nos trouvailles, nos astuces voyages et beaucoup plus! Voici donc notre première semaine dans le pays, sur l’ile de Java.

Nous sommes arrivés au beau milieu de la nuit à Jakarta. À peine sortis de l’aéroport, nous sautons dans un taxi en direction de l’auberge de jeunesse et déjà, nous ressentons le dépaysement. Une courte nuit de sommeil plus tard, nous nous lançons à la découverte de Jakarta. La température chaude et l’air chargé d’humidité furent notre premier défi. Le deuxième? Se déplacer dans cette ville de couverte d’un épais smog, bondée de personnes et continuellement encombrée d’un trafic routier. Les scooteurs se comptent par milliers et se faufilent partout. Les voitures zigzaguent de gauche à droite comme des chauffeurs fous et les klaxons retentissent constamment.

Notre marche a finalement abouti sur la deuxième plus grande place publique de l’Asie. On y retrouve un monument soulignant l’indépendance de l’Indonésie. Au sommet, une flamme constituée de 32kg d’or est érigée. Cette visite fut intéressante, mais sans plus!

ASTUCE 1 ! Si vous prévoyez voyager en Indonésie, le moins de temps passé à Jakarta, le mieux sera, puisque peu de choses sont à voir ou à faire dans la ville. Le soir même nous avons sauté dans un train de nuit direction Yogyakarta. C’est un moyen de transport relativement rapide, peu couteux (35$), muni d’air conditionné et de couvertures, nous avons dormi toute la durée du trajet.

Arrivés à Yogyakarta, nous réservons notre auberge de jeunesse,  louons un scooteur (8$/24h) et nous dirigeons vers notre premier temple. Conduire en Indonésie est toute une expérience! De règle générale, il n’y a pas de règles, c’est du chacun pour soi. Une heure et demie de chaos plus tard, on arrive en un morceau à Prambanan. Construit au 9e siècle après J-C, il fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Malheureusement, il fut sévèrement endommagé par un tremblement de terre en 2006. Encore aujourd’hui, certaines parties sont en restauration.

Le temple est vraiment impressionnant. Le souci du détail est flagrant, nous n’avions jamais rien vu de tel!

On trouve à  l’intérieur de chaque monument, une immense statue en référence à l’Hindouisme.  Chacune d’entre-elles a une représentation spirituelle différente.  Par exemple, la photo ci-dessous est un symbole de Shiva, le destructeur à quatre bras.

Découvrir Prambanan était une expérience particulière, car nous étions touristes et donc nous-même une attraction touristique. En effet, énormément de gens locaux visitent le site et une majorité d’entre eux n’ont jamais vu de “blancs” de leur vie. Ce fut le festival des selfies avec les habitants!

Pour entrer à Prambanan il faut débourser approximativement 24$/personne, mais ça en vaut vraiment la peine!

Le lendemain matin, nous sommes debout à 3h pour préparer l’expérience la plus marquante de notre passage sur Java. Nous allions visiter le temple le plus populaire de l’Indonésie, Borobudur. Le meilleur moyen d’en faire l’expérience est d’y aller au lever du soleil, avant les masses de touristes et d’autobus scolaires. Après 8h, le site est si bondé que ça ne vaut même plus la peine d’y aller, puisque vous ne pourrez pas l’admirer à sa juste valeur. Techniquement, le temple ouvre à 6h du matin, mais en se rendant au Manohara hôtel (qui est à quelques minutes de marche du temple), on peut y acheter un billet (40$) pour pouvoir accéder au temple à partir de 4h30. C’est ce que nous avons fait et ça en a valu amplement la peine, voyez-en par vous même.

Borobudur est un lieu spirituel Boudhiste datant de 750 à 850 ans après J-C. Il est aussi inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce fut un matin absolument mémorable.

Plus tard en après-midi, toujours armé de notre scooteur, nous avons roulé direction sud jusqu’à atteindre une plage se nommant Pantai Parangtritis. Le lieu semblait bien joli en apparence…

En réalité, il est pollué de milliers de déchets provenant des villages avoisinants. N’ayant pas de système de cueillette des ordures, les gens vident leurs déchets dans les rivières, qui elles se vident dans l’océan. Résultat, une plage complètement polluée. Il est pratiquement impossible de se baigner en raison de la quantité d’ordures dans l’eau.

Pour les deux prochains jours, nous avons fait affaire avec une compagnie touristique offrant des excursions, Han’s Travel. Nous avons arrêté notre choix sur une activité de trois jours/deux nuits comprenant la visite de deux volcans, deux nuits d’hébergement, les déjeuners et le transport à partir de Yogyakarta jusqu’au traversier vers Bali.  Le cout total était de 77$/personne.

La première journée, c’est à bord d’un camion qui sentait le poisson, en plus de tomber en ruine et sans air conditionné, que nous avons roulé pendant 10 heures jusqu’à Malang. Avec la chaleur et l’humidité, c’était carrément insupportable. Une fois sur place, un deuxième autobus tout aussi inconfortable, nous emmena dans un petit village en pleine montagne, près du mont Bromo. ASTUCE 2 ! Si vous souffrez du mal des transports, prévoyez-vous des Gravols car le trajet est sinueux du début à la fin. L’hébergement inclus était plus qu’ordinaire, mais convenait quand même. Le lendemain, un réveil à 3h30 pour aller observer le lever du soleil au sommet d’une montagne. On nous avait prévenu d’un frais gouvernemental de 27$ additionnel pour accéder au parc national. Notre guide nous a offert de payer moitié prix si l’on payait directement à lui avant de partir, ce que nous avons fait. Nous avons compris par la suite qu’il nous a fait contourner l’entrée principale afin d’éviter le frais gouvernemental et mettre tout l’argent dans ses poches. Une pratique assurément illégale! Après 45 minutes de Jeep 4x4 en montagne, nous arrivions au sommet à temps pour le lever du soleil. La vue sur Bromo et les volcans voisins était absolument magnifique.

Par la suite, on nous a amené au pied du cratère fumant, d’où nous avons fait l’ascension à pied jusqu’au sommet.

Pour faire différent, un retour en fourgonnette inconfortable jusqu’au village de Sempol, totalisant neuf heures de route. Nous soupons, dormons, puis réveil à 3h30 pour débuter une nouvelle ascension d’une heure jusqu’au sommet d’un autre volcan actif, le cratère Ijen.

L’eau du cratère est d’un bleu saisissant dû aux minéraux volcaniques présents dans le sol. Nous avons pu descendre dans le cratère afin d’avoir une meilleure vue et d’y prendre quelques photos.

La fumée s’échappant de l’eau est du soufre pur. Il rend la respiration difficile et il est fortement conseillé de se protéger avec un masque. Des ouvriers récoltent des blocs de soufre jours et nuits au montant de 0,07$/kilo. Ils travaillent dans des conditions atroces, qui diminuent grandement leur espérance de vie. Ce soufre est par la suite utilisé pour des médicaments, insecticides, engrais et cosmétiques.

Notre matin à Ijen s’est conclu par un petit déjeuner (deux tranches de pain beurré et un oeuf à la coque) au sommet du cratère, nous offrant une vue panoramique splendide.

Au final, l’excursion de trois jours en aura vraiment valu la peine. Elle s’est terminée tout près du port de Java, d’où nous avons pris le traversier en direction de Bali. C’est le moyen le plus économique de changer d’île car il n’en coute que 0,60$.

Finalement, nous avons vraiment apprécié notre temps sur Java. Comme nous sommes en Indonésie pour quelques semaines, les longues périodes de transport en ont valu la peine. ASTUCE 3! Les éléments intéressants sont très distancés. Nous déconseillons aux voyageurs disposant d’un court laps de débuter leur périple sur Java. Il est plus profitable de se rendre directement sur Bali. Pour nous, cette première semaine en Indonésie fut enrichissante, agréablement dépaysante et mémorable. Nous avons adoré! Pour voir toutes mes photos prisent sur Java, il suffit de cliquer ici: Galerie photo de Java.

– David & Catherine, 17 mars 2016.

Articles que vous pourriez aimez:

Une luxueuse escapade en voilier de Bali à l’ile de Komodo

Récit d’une escapade en mer de 10 jours au départ de Bali à destination de l’île de Komodo. Plongée en apnée, exploration d’îles désertes, randonnées sur des volcans et relaxation à bord du navire, cette excursion est à faire une fois dans sa vie!

Lombok et les îles Gili, un vrai paradis

Des plages paradisiaques sans fin, de la plongée sous-marine spectaculaire, un rythme de vie apaisant, nous avons adoré Lombok et les îles Gili! Parce que l’Indonésie c’est beaucoup plus que Bali, nous vous invitons à découvrir ce magnifique coin de pays avec nous.

À la découverte de Bali – Partie I

Notre première semaine sur Bali! Des plages paradisiaques, des chutes gigantesques, des rizières à perte de vue, des temples et beaucoup plus, vous êtes à quelques secondes de découvrir tout ça!

[et_bloom_inline optin_id="optin_4"]
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec
destination aventure est un blog de voyage fait au Québec